Alumni

Portraits alumni – PA & VINCENT, Les Zincs.

Partager

RENCONTRE AVEC PIERRE-ALEXIS (dit P.A.) & VINCENT, DE L’AGENCE DE BRANDING « LES ZINC », DIPLÔMÉS DE L’ÉCOLE INTUIT LAB !

Pierre-Alexis Génard

Hello P.A., 

Qui es-tu? 

Je suis Pierre-Alexis Génard, co fondateur et manager du studio de branding Les Zinc, depuis 2013.

Lyonnais de naissance et de coeur, j’habite dans le 11e à Paris, j’ai 29 ans et me cogne très souvent contre des meubles.

C’est quoi ton parcours ?

J’ai réalisé une grande partie de ma scolarité à Lyon, y compris ma première année post Bac en probatoire à l’école Emile Cohl.

Je suis ensuite arrivé à l‘École Intuit Lab, à Aix-en-Provence. J’y ai rencontré Basile, Vincent et Thibault qui sont devenus mes associés quelques années plus tard. Je n’étais pas forcément le plus bosseur mais mon investissement dans la vie de l’école et l’énergie positive que j’essayais de mettre m’ont valu les félicitations du directeur en fin de Mastère 1.

Nous sommes montés tous les quatre sur Paris pour le Mastère 2, en alternance. Je travaillais trois semaines par mois dans une agence de stratégie créative, Nouveloeuvre (qui n’existe malheureusement plus aujourd’hui) et mon ancien boss m’a beaucoup aidé dans mon développement professionnel ! L’idée de fonder un studio entre amis a toujours été présente et a pris de plus en plus d’importance au cours de cette année 2012/2013. À la fin de nos contrats, au moment où l’on se voyait proposer des postes, on a décidé de lancer directement Les Zinc (nom qui fait référence à notre passé à Aix, et qui veut dire cousin en verlan) !

Aujourd’hui nous sommes sept à collaborer dans de nouveaux et beaux locaux, dans le 20e à Paris !

 

Qu’est-ce qui t’a plu pendant tes études à l’École Intuit Lab ?

J’ai vraiment aimé mes années d’études au campus d’Aix-en-Provence : la ville offrait une vie étudiante vraiment très agréable (il fait beau de mars à novembre) et à l’école, qui est à taille humaine, on évoluait dans une ambiance quasi familiale, en petit comité, avec les profs qui ont le temps pour échanger, discuter et nous faire comprendre les choses.

J’ai aussi adoré mes six mois à Montréal, en premier semestre de Mastère 1. On était deux de notre classe à être en stage dans une très bonne agence de Branding / Packaging (chez Valois). C’est l’École Intuit Lab qui nous a proposé ce stage : c’était vraiment de la bombe ! On était très investis dans les projets de l’agence mais on avait aussi le temps de bien profiter ! Thibault, l’un de mes associés, était en échange à Québec et on a pu passer pas mal de week-ends ensemble : Montréal aussi offre une vie étudiante trépidante, et j’en garde un très bon souvenir !

Et enfin ce qui m’a plu de manière plus globale c’est l’état d’esprit : l’École Intuit Lab a vraiment ce côté humain et sympathique, qui nous permet de grandir dans un cadre serein et stable. L’école nous a vraiment appris à bien réfléchir, et à donner du sens à nos métiers.

Je pense aussi que l’année d’alternance est un vrai plus, qui permet une transition entre l’école et la jungle professionnelle 😉

 

C’est quoi ton métier ?

Aujourd’hui je suis Studio Manager. Au fil des années, nous nous sommes répartis les rôles en fonction de nos compétences professionnelles et personnelles, et aussi de nos envies. Mon rôle consiste à gérer le studio et son développement, démarcher et prospecter de nouveaux clients, gérer les projets. Je participe au processus créatif des projets en prenant part à la réflexion créative et stratégique, au concept des projets mais je ne fais plus de créa en tant que telle.

 

Qu’est-ce qui te fait vibrer ?

La synergie ! Ça peut paraitre curieux de dire ça, mais c’est vrai. Je prends beaucoup de plaisir à travailler au studio. Mes associés sont mes amis, quasiment des frères ! Nous entretenons également une relation très détendue, voire amicale, avec nos employés et nos prestataires : Les Zinc, c’est quasiment une seconde famille. L’objectif est vraiment de travailler dans la bonne humeur, avec une énergie positive et optimiste pour prendre du plaisir au quotidien.

Cet état d’esprit nous permet aussi d’entretenir d’excellentes relations avec nos clients et collaborateurs, que ce soit des petites structures ou de gros groupes.

 

Ton projet marquant ?

Andy !

Andy est un projet de Branding que nous avons réalisé l’année dernière, pour un cabinet de conseil en immobilier.

Le client est jeune, très sympa et ambitieux : il voulait casser les codes de ce qui existait déjà et nous a fait confiance en nous laissant carte blanche.

Du naming au site, en passant par le logo et le territoire de marque, nous avons conçu l’intégralité de sa marque.

En terme de créa, nous avons pu aller loin dans notre concept : la fable. La marque est une métaphore assez simple entre la ville et la jungle, et on a pu se faire plaisir !

Je pense que c’est l’un des projets les plus complets que nous avons réalisé, avec une grosse équipe (plusieurs designers, un chef de projet, un concepteur rédacteur, un motion designer, deux développeurs…) et qui montre vraiment ce que nous aimons faire : créer des marques créatives et les déployer au maximum 🙂

https://heyandy.fr/

 

Que conseilles-tu aux futurs créas comme toi ?

Je leur conseille forcément d’entreprendre ! Après je sais que ça ne correspond pas forcément à tout le monde, mais c’est quand même le top de se sentir libre, et de faire les choses comme on les entend. Le design offre tellement de belles possibilités que je pense qu’il est important de savoir ce qu’on veut faire, ce qu’on aime vraiment et de s’y tenir pour éviter de dériver et de finir par faire un travail inintéressant pour des projets sans intérêt.

C’est un métier de passion, une démarche personnelle liée à une vision de la vie, un état d’esprit, une ambition pour le futur : il faut être investi, curieux, et résister aux dérives sombres du marketing !

Merci P.A. ! 🙂

Vincent Hennebert

Hello Vincent,

Qui es-tu ?

Je suis Vincent Hennebert,

co fondateur et Lead Designer au sein du studio Les Zinc.

J’ai 29 ans, je travaille et je vis à Paris.

C’est quoi ton parcours ?

Après avoir fait le Mastère 1 à l’École Intuit Lab à Aix-en-Provence et le Mastère 2 au campus parisien en alternance chez l’agence de Branding W&Cie, j’ai fondé le studio Les Zinc avec Basile, Pierre-Alexis et Thibault. Cela fait bientôt 7 ans que nous travaillons ensemble et nous sommes désormais 7 personnes à plein temps.

 

Qu’est-ce qui t’a plu pendant tes études à l’École Intuit Lab ?

3 moments bien spécifiques ont marqué mes études.

Premièrement: la MANAA (Mise A Niveau Arts Appliqués qui n’existe plus désormais)

Ayant un BAC scientifique, je n’étais pas du tout destiné à des études dans la communication visuelle et le graphisme. Il m’était alors à l’époque impensable de mêler ma passion pour le dessin et les études supérieures.

C’est pourquoi cette première année d’études fut une véritable révélation pour moi. Ayant un profil plutôt illustrateur (l’outil informatique m’était complètement inconnu à l’époque) la MANAA m’a permis d’explorer différentes matières plus intéressantes les unes que les autres telles que le dessin de nus, le croquis d’extérieur ou encore l’illustration. Elle m’a ainsi permis de décupler mes compétences en terme d’arts plastiques. Dessiner, colorier, peindre, découper, coller, contrecoller faisaient partie de mon quotidien d’étudiant : quel plaisir !

Deuxièmement : le MASTÈRE 1

Au fur et à mesure des années, ma passion pour le dessin s’est peu à peu métamorphosée. L’utilisation de l’outil informatique et l’arrivée de nouvelles matières telles que la typographie, la mise en page ou les concepts visuels au sein de projets de plus en plus complets ont peu à peu changé ma perception du métier : on ne parle plus d’arts plastiques, mais d’arts appliqués.

Cette quatrième année a été marquante de par son rythme intensif. Après avoir effectué un stage de 4 mois à Paris, le Mastère 1 est condensé en six mois. À cela s’ajoute le projet d’édition, le projet de fin d’année et le contrôle continu… Je ne dormais pas beaucoup, je passais mes nuits derrière mon ordinateur, le mot « charrette » faisait partie de mon langage quotidien, mais c’est toujours avec autant de motivation, de passion et de plaisir que j’ai embrassé cette année ! Résultat : j’ai fini Major de ma promotion 😉

Troisièmement : le MASTÈRE 2

Le mastère I en poche, je décide avec 3 autres camarades d’Aix-en-Provence (qui deviendront mes associés) de faire la 5e année sur Paris. Une nouvelle aventure commence. La capitale, son rythme et sa vie agitée m’ont tout de suite conquis.

Ultime étape du cursus, cette année est décisive, car elle permet vraiment de réduire le fossé entre les études et le monde professionnel. En effet, l’alternance jumelée aux semaines de workshop de l’école m’ont permis encore très étudiant dans le métier, de me professionnaliser. Je suis ressorti grandi sur le plan humain et professionnel.

Autre point important, cette année a été les prémices du studio, car nous étions déjà en train de travailler pour nos premiers clients. Le Mastère 2 en poche, nous décidons de monter le studio malgré certaines propositions alléchantes pour certains de mes associés.

 

C’est quoi ton métier ?

Au fur et à mesure des années, nous avons mis en place des méthodes et des process d’agence tout en gardant la créativité et la flexibilité d’un studio. Au sein des Zinc, je suis Lead Designer. Je travaille essentiellement sur des projets de Branding et d’identité visuelle.

Je fais partie intégrante du processus Créatif du studio de la prise de Brief avec le Chef de Projet et le client, à la réflexion stratégique avec notre strateur jusqu’à la conception graphique. Je supervise les équipes créatives du studio avec une spécialisation plutôt Print.

 

Qu’est-ce qui te fait vibrer ?

Avant tout, c’est la créa qui me fait vibrer.

La créativité dans son ensemble : la réflexion stratégique, les concepts créatifs et la conception graphique.

Je suis designer de formation et je suis resté designer au sein du studio. Ce qui a changé maintenant c’est que nous avons des employés, le management fait partie intégrante de mon métier. Le fait de partager et transmettre mon savoir-faire à la future génération de designer est quelque chose qui me touche et que je prends très à coeur.

 

Ton projet marquant ?

La Techno Parade.

C’est assez marrant, car lors de mon arrivée sur Paris j’avais participé à l’événement.

H5 s’était occupé de toute la communication et j’avais trouvé ça plutôt… décevant à vrai dire.

En 2016 nous décidons de participer au concours et bingo, le projet est pour nous !

Nous avions fait le choix d’une conception plus plastique que graphique : papier déchiré, collage, et scan nous ont permis d’injecter un rendu « street » à l’événement. Ce n’est pas forcement le projet le plus « branding » du studio, mais justement, l’ambition de notre réponse était de créer une cohérence d’année en année et ainsi d’ancrer la Techno Parade dans une identité qui lui est propre. Pari réussi ! Nous avons continué à travailler sur la communication de l’événement pendant les trois années suivantes jusqu’au 20 ans de l’évènement en 2018.

Quoi de plus gratifiant que de voir le déploiement de son travail sur des chars parcourant la ville de Paris !

 

Que conseilles-tu aux futurs créas comme toi ?

Je leur conseille de rester passionnés et curieux.

Ce métier est un métier de passion et la curiosité en est le moteur.

 

Merci Vincent 🙂

Partager


messenger