Paris 2024 : comment faire du rêve une réalité ?

Point d’étape, comme on dit : les juniors ont passé le 3e séminaire, et voici que se dessinent les difficultés majeures de cette année pas comme les autres.

Lors de ce nouveau séminaire, les groupes imposés devaient proposer, après avoir déterminé le branding des JO et de Paris, un nouveau concept de candidature, un positionnement, une prise de parole, une posture, des codes visuels, un design original, les moyens pour nous raconter l’histoire de communication et de promotion, destinée au monde entier, qui soutiendra la candidature de PARIS aux JO 2024.

Comment dépasser le cadre classique: apprendre à ne pas raisonner « supports », « déclinaisons », « traductions graphiques » du concept mais bien stratégies, visions, valeurs, territoires …. Nous poussons des jeunes, qui sont en train de construire leur fusée, à déjà poser le pied sur la Lune. Et pourtant, à chaque séminaire surgissent des pépites, qu’il faut encore s’efforcer de transformer : en pensée articulée, en design authentique dans l’intention, la présentation, la réalisation. A intuit.lab Paris, Philippe Buisson, responsable pédagogique de la 5e année tient à rappeler aux étudiants les « indispensables » pour s’améliorer lors des prochains séminaires :
    • le rythme de la semaine et les étapes à respecter sont primordiaux
    • concernant le travail en équipe : les étudiants doivent d’abord avancer avec leurs convictions, leurs envies propres, puis doivent échanger, convaincre pour enfin prendre en charge une mission au service du projet collectif.
    • les 5e année se doivent de prendre des risques. Lancez-vous, osez, tentez, testez : vous êtes en lab. Vous devez nous surprendre tout en incarnant vos projets. Essayer de transmettre votre envie et votre énergie.
    • pensez design, pensez branding, pensez concept, pensez langage visuel, pensez storytelling et…pensez plaisir !
A intuit.lab Aix-en-provence, les juniors ont du mal à sortir du cadre « classique », ils raisonnent encore « supports », « déclinaisons », « traductions graphiques » du concept, plus que stratégies, visions, valeurs, territoires … La difficulté réside essentiellement dans la présentation : comment présenter à l’oral des approches plus « immatérielles », plus conceptuelles. Work in progress ! Il est vrai que ce premier « vrai » séminaire s’est révélé assez décevant dans l’ensemble, mais nous savons tous que la progression est toujours accompagnée de régressions : cela peut faire peur, mais c’est aussi un signe de santé. Le tout est d’accompagner, encore et toujours, ces tâtonnements par l’envie, la joie, le plaisir. L’important, dans la 5e année, c’est le chemin ! C’est sur cette note positive que l’équipe d’intuit.lab vous souhaite a tous de bonnes fêtes de fin d’année. A l’année prochaine !